Haïkus alsaciens / Lina Ritter. – Arfuyen, 2017

366 haïkus, un par jour pour une année bissextile. C’est en 1965 que furent publiés pour la première fois et à compte d’auteur les Haïkus alsaciens de Lina Ritter. L’originalité de sa poésie tient essentiellement à son traitement du dialecte sundgauvien. Ces haïkus tiennent tout à la fois du collectage et du pastiche note dans son importante  préface à la présente édition le poète Jean-Paul Sorg.

 

 

Traduit pour la première fois de l’alémanique par Jean-Paul Gunstett, ce recueil est aussi l’occasion de découvrir une auteure dont le destin singulier symbolise celui d’une région et d’un peuple déchirés par l’histoire.

Voir également sur le site des bibliothèques du Haut-Rhin

Article de Wikipedia sur Lina Ritter

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *