Archives mensuelles : mars 2016

Guide des collections : Le Musée Unterlinden / Musée Unterlinden – Art Lys, 2015

Si le musée Unterlinden de Colmar est surtout connu pour abriter le célèbre retable d’Issenheim de Mathias Grünewald, il abrite également une collection d’œuvres d’art riche et variée. Le musée conserve ainsi un ensemble réputé de peintures et de sculptures rhénanes datant du moyen-âge et de la renaissance, une collection d’arts décoratifs et de riches collections archéologiques. Avec les récents travaux d’extension du musée, les œuvres modernes et contemporaines bénéficient maintenant d’une belle mise en valeur. L’art du XXe siècle est particulièrement bien représenté avec des tableaux de Picasso, Léger, Poliakoff et bien de bien d’autres encore.

 
Ce guide général des collections, permet de découvrir l’histoire du musée ainsi que les pièces exposées les plus importantes. Chaque œuvre bénéficie d’une double page. Les notices qui font face à l’illustration ont été rédigées par l’équipe des conservateurs du musée.

Voir également sur le réseau des bibliothèques du Haut-Rhin

 

Ab ens Morn … Vers nos lendemains André Weckmann/ dir. Armand Peter . – BF, 2015

Le poète André Weckmann (1924-2012) est un romancier et poète alsacien qui a produit des œuvres tant en dialecte, qu’en allemand et en français. Jeune incorporé de force dans la Wehrmacht, il fut blessé en Ukraine. Cette expérience lui inspira « Les Nuits de Fastov » paru en 1968. Ce livre inaugure une œuvre très importante dont on n’a pas encore mesuré toute l’ampleur.
Pour lui rendre hommage, l’éditeur Armand Peter qui fut également son fidèle ami a publié cet important ouvrage consacré au poète alsacien.
André Weckmann publia une cinquantaine d’ouvrages et réalisa des films et des pièces radiophoniques. Révolté contre le mensonge sous toutes ses formes, le poète s’engagea pour de nombreuses causes. Il fut un militant infatigable de la langue et de la culture alsacienne.

Voir également sur le site des bibliothèques du Haut-Rhin

Voir également l’article sur Wikipedia consacré à André Weckmann

 

Parchemins et jardins : les jardins strasbourgeois du moyen âge à nos jours. – La Nuée bleue, Archives de la Ville et de la Communauté urbaine de Strasbourg, 2004.

Cet ouvrage richement illustré accompagnait en 2004 l’exposition « Parchemins et jardins » présentée dans les locaux des Archives de la Ville et de la Communauté urbaine de Strasbourg. Il permet de découvrir comment les jardins, qu’ils soient d’agrément, maraîchers, scolaires ou ouvriers ont pu marquer au fil des siècles le tissu urbain et les paysages strasbourgeois. Dès le Moyen âge les jardins étaient au cœur même de la ville. A partir du XVIIIe siècle, ils ne sont plus uniquement nourriciers ou guérisseurs, mais s’ouvrent à l’agrément et à la promenade.

C’est alors qu’ont été aménagés les parcs de l’Orangerie et des Contades. Le vingtième siècle a permis le développement périurbain des jardins familiers et ouvriers comme ceux du Stockfeld.

Voir également sur le site des bibliothèques du Haut-Rhin