Archives mensuelles : juin 2015

Alfred Kastler : Prix Nobel de physique / Jean-Paul Sorg. – Strasbourg : Vent d’est, 2013.

Avec cette publication de 64 pages largement illustrées,                                                             le poète et philosophe Jean-Paul Sorg se penche sur l’itinéraire complexe du physicien Alfred Kastler, prix Nobel de physique en 1966 pour ses travaux de recherche sur le «pompage optique». Né en 1902 à Guebwiller, Alfred Kastler a assimilé, du fait des aléas de l’histoire, une double culture, allemande d’abord, puis française. Jeune, il se rêvait poète et écrivain, mais c’est vers les sciences qu’il se tourna, attiré par l’universalité du langage mathématique.
A la surprise de beaucoup, il publie dans les années soixante, un recueil de poèmes en allemande intitulé « Europe ». Dans son essai « Etrange matière » il jette un regard critique sur le travail des chercheurs.

Il fut également un ardent défenseur du bilinguisme en Alsace à une époque où l’allemand littéraire n’y était pas une langue familière.
Jean-Paul Sorg souligne également les nombreux engagements d’Alfred Kastler en direction des droits de l’homme, de la paix et en matière de protection des animaux.

Voir également sur le réseau des bibliothèques du Haut-Rhin

Waldersbach d’après Lenz de Georg Büchner et le manuscrit du pasteur Oberlin / Sylvain Maestraggi. – L’Astrée rugueuse, 2014.

Le photographe Sylvain Maestraggi a arpenté en hiver les pentes du Ban de la Roche pour revivre au plus près le séjour qu’y fit l’écrivain allemand Jakob Michael Reinhold Lenz en 1778.
Il en a rapporté 45 photographies qu’il a mises en page dans une relation avec des extraits du journal du pasteur Oberlin qui hébergea l’écrivain et des fragments de la remarquable nouvelle qu’en tira Georg Büchner au XIXe siècle. Sous la plume de Büchner, Lenz devient l’archétype romantique du voyageur mélancolique exalté par la nature et tourmenté par le destin. Son texte est un texte fondateur de la modernité littéraire.

 
L’ouvrage de Sylvain Maestraggi reflète magistralement cette étrange histoire où le paysage vosgien se mêle à l’imaginaire allemand.

Voir également sur le réseau des bibliothèques du Haut-Rhin

Voir également une courte vidéo de Sylvain Maestraggi réalisée au Champ du feu

 

Les Alsaciennes / Eric Sembach. – Vent d’Est, 2015.

Eric Sembach photographie des pinups avec coiffes                                                                   alsaciennes depuis une quinzaine d’années. Leurs photos circulent sur les réseaux sociaux et leurs fans envoient aux quatre coins de la planète une image déjantée de l’Alsace.
Avec ce roman qu’il vient de publier aux éditions Vent d’est, Eric Sembach fait de ses modèles des personnages. Une succession de douze nouvelles reliées entre elles forment la trame du récit. Chaque nouvelle est centrée sur une des filles.
C’est rock et truffé d’expressions en dialecte. Cet Ovni au rayon des alsatiques se moque des genres. Si le mot « roman » est bien imprimé sur la couverture, le texte est atypique. Son auteur le définit lui-même avec humour comme un nouveau roman de hall de gare.

 
Dessinateur, musicien, poète, Eric Sembach, est un artiste éclectique. Né à Strasbourg, ce dandy bohème a la modeste ambition de réveiller l’Alsace… et le monde.

Voir également sur le réseau des bibliothèques du Haut-Rhin.

Voir également sur le blog  » Les Alsaciennes « 

Le Nouveau malaise alsacien / Pierre Kretz. – Le Verger, 2015.

De par sa culture, ses parlers, la circulation des hommes et des marchandises, l’Alsace, ancrée au cœur de l’espace rhénan, est certainement l’une des régions  les plus européennes de France.
Pierre Kretz dénonce dans cet essai toute l’absurdité de la réforme territoriale et de la loi du 25 novembre 2014 qui rayera de la carte fin 2015 la Région Alsace sans la moindre consultation de la population.
Il ne s’agit pour l’ancien avocat ni plus ni moins que d’un violent déni de démocratie ignorant les réalités historiques et culturelles locales.
Alors qu’en Alsace la quasi-totalité des alsaciens est aujourd’hui francophone et que le courant autonomiste était inexistant ces dernières années, un nouveau malaise alsacien vient d’être créé ex-nihilo.

 
Pierre Kretz,  auteur de plusieurs ouvrages concernant la région dont  récemment « L’Alsace pour les nuls »,  répond ici à chaud aux faciles accusations de passéisme et de repli identitaire dont font l’objet les alsaciens alors que la tentation populiste ne fait que croître dans tout l’hexagone.  Il oppose ici une réflexion républicaine à la création de la région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne rejetée par 96% des élus départementaux et régionaux.

Voir également sur le réseau des bibliothèques du Haut-Rhin

Voir également une interview de Pierre Kretz sur Alsace20

Tout bagage abandonné/Elisabeth Halna. – BF, 2015.

Elisabeth Halna, médecin gériatre, signe chez  BF éditions ce recueil de récits courts inspirés de son enfance et de son adolescence en Côte d’Ivoire à la fin des années cinquante.
Lili est née en Alsace, mais c’est à Abidjan en pleine période de décolonisation qu’elle grandit, cherche sa place et découvre le choc des différences.
L’écriture belle et précise révèle autant la sensibilité des personnages que le souvenir des paysages.
Lili est née ailleurs et son témoignage de « Hargloffena »  venue d’Alsace résonne des dissonances de la quête d’une improbable identité.

 
Le regard que porte l’auteur sur l’Afrique d’avant et d’après la décolonisation insiste sur des faits minuscules, des rebondissements révélateurs de profondes fractures raciales et sociales. En Afrique comme en Alsace le démenti était de mise. Tout allait officiellement bien…

Voir également sur le réseau des bibliothèques du Haut-Rhin

Impressions du soleil levant : 150 ans de relations Alsace-Japon / éd. Musée de l’impression sur étoffes. – Strasbourg I.D. l’édition, 2014.

Au milieu du 19ième siècle, des traités commerciaux entre les industriels alsaciens et le Japon permirent la production et l’exportation d’étoffes imprimées en direction du Pays du soleil levant. A l’époque l’industrie textile à Mulhouse est à la pointe de l’innovation technologique et est en mesure de produire des laines imitant les techniques traditionnelles japonaises.
L’année 2014 a permis la commémoration du 150ième anniversaire des relations entre l’Alsace et le Japon. Ce somptueux catalogue d’exposition permet de découvrir les apports de l’influence japonaise sur le textile alsacien.

 
Les riches archives du Musée de l’impression sur étoffes conservent les dessins et les étoffes originaux de cette production spécifique.

Voir également sur le site du réseau des bibliothèques du Haut-Rhin.

Voir également sur le site du Musée de l’impression sur étoffes de Mulhouse.