Archives mensuelles : décembre 2014

Emile Stahl/ René et Françoise Metz. – I.D. l’édition, 2014

emile-stahl-i856_4Emile Stahl (1847-1939) est aujourd’hui considéré comme un représentant majeur de la peinture réaliste alsacienne. Né à Schiltigheim où il conserva son atelier jusqu’à sa mort, il put bénéficier d’une formation parisienne et fréquenta l’Ecole des beaux arts de Paris.
Rapidement, il rompit avec l’académisme de la capitale. L’artiste fut un grand solitaire. Il entrecoupa cependant son travail sur le terrain et dans son atelier d’importants séjours à Munich, en Espagne, à Capri et en Hollande.
Son apport au climat pictural alsacien est considérable. Il a su fixer les multiples aspects variables et changeants de toute une époque.
Paysagiste important, il rapporta de ses randonnées des compositions aérées et lumineuses. Témoin de la vie rurale alsacienne, il a laissé à la postérité une œuvre qui restitue toute la diversité des travaux dans les champs et à la ferme. Son réalisme dérangeait fréquemment ses contemporains et la critique.
Docteur en histoire de l’art, René Metz a consacré à Emile Stahl un premier ouvrage en 1987. Sa fille en offre aujourd’hui une nouvelle édition enrichie de nombreux inédits.

Voir également sur le réseau des bibliothèques du Haut-Rhin.

 

 

David Ortlieb 1797-1875 un artiste alsacien en son époque/André Klein. – Colmar : AREHC, 2011 et 2013 . – 2 volumes.

9782954029801.pg

David Ortlieb a été un grand paysagiste alsacien. Ses œuvres témoignent d’un ancrage local  et sa production porte principalement sur les sites naturels et historiques de Colmar et de ses environs. Elles constituent un témoignage irremplaçable sur cette région au XIXe siècle.
Avec cet important ouvrage en deux volumes, André Klein et l’Association pour la restauration des édifices historiques de Colmar restitue l’artiste et son œuvre dans le contexte artistique local de l’époque.
Le développement économique des manufactures industrielles s’est accompagné d’un essor culturel et artistique l’on peut  aujourd’hui parler d’une « Ecole de Colmar » dans laquelle le dessin joua un rôle important. Au côté de celles d’Ortlieb, les œuvres d’artistes tels que Kunz, Lebert, Rothmuller et bien d’autres sont mises en valeur.

http://emig.free.fr/GENEALOGIE/Fig-Baltzinger/David-Ortlieb/index.html

Voir aussi sur le réseau des bibliothèques du Haut-Rhin

 

L’Alsace et la Grande Guerre. – Revue d’Alsace n° 139.- 2013.

PRA_2013-couv-small290our de multiples raisons, d’environnement culturel, linguistiques, liées aux décès des derniers témoins, les clés de la compréhension du conflit de la Grande guerre en Alsace s’estompent.
Ce numéro spécial de la Revue d’Alsace consacré au centenaire de la Première guerre mondiale a pour ambition d’apporter de nouveaux éclairages sur le sujet ainsi que de faire le point sur les recherches en cours.
Les articles qui constituent cette somme sont regroupés en rubriques qui traitent des principaux aspects du conflit : L’Alsace en guerre, Sous deux uniformes, Le Retour à la France…etc.

 
Ce numéro spécial, auquel ont participé de nombreux chercheurs, a pour ambition de faire redécouvrir tout un pan de l’histoire régionale trop longtemps occulté puis oublié.

Voir également dans le réseau des bibliothèques du Haut-Rhin

Finnele : 1 : Le front d’Alsace / Anne Teuf . – Delcourt, 2014.

9782756041223,0-2084967Oberaspach (aujourd’hui Aspach-le-Haut dans le Haut-Rhin), fin juillet 1914. Agée de 8 ans, Finnele vit au sein d’une famille stricte, mais aimante, dans un village préoccupé par la moisson à venir. Mais la vie paisible de ce village alsacien, allemand depuis 1870, va être bouleversée par la guerre, qui éclate entre la France et l’Allemagne. En février 1915, Finnele et sa famille vont fuir la zone des combats, et trouver refuge à Masmünster, rebaptisée Masevaux par les troupes françaises, qui y ont installé leur QG. La vie reprend son cours, malgré les difficultés matérielles, et la séparation avec certains membres de la famille. Finnele va y découvrir une autre langue…

Dans le premier volet de ce roman graphique, Anne Teuf relate la vie de sa grand-mère Joséphine Koehrlen (1906-1994), en y mêlant des éléments fictionnels. Un récit de vie tendre et cruel, dans une période tourmentée de l’Histoire pour l’Alsace, ballotée entre France et Allemagne. En fin d’album, un dossier concis éclairera le lecteur sur la situation de l’Alsace au temps de Finnele.

Voir également sur le réseau des bibliothèques du Haut-Rhin

 

Vanniers (Yéniches) d’Alsace : nomades blonds du Ried. – L’Harmattan, 2014.

 

9782343018119,0-1942842

Dans les villages d’Alsace et jusque dans un passé récent, il n’était pas rare de voir passer des vanniers (yéniches) proposant d’aiguiser les couteaux ou de ramasser des peaux de lapins en criant à tue-tête.
Derrière cette image se cache un aspect méconnu de la marginalité en Alsace.
En général assimilés aux manouches, les yéniches forment cependant des communautés longtemps nomades mais qui s’en distinguent par leur origine et leur parler germaniques.
Rémy Welschinger dans son enquête sur ces populations aujourd’hui sédentarisées traite longuement, parmi les nombreux autres aspects qui les caractérisent, des difficultés liées à leur très grande pauvreté et à leur rejet par les populations locales.

voir également sur le réseau des bibliothèques du Haut-Rhin

Baim un Hecke = Arbres et haies en Alsace / Alain Kauss. – Strasbourg : BF, 2009

999241046929Les facétieux lutins d’Alain Kauss présentent cent quarante arbres, arbustes, buissons et plantes grimpantes d’Alsace. Cet ouvrage qui propose une planche par page est agrémenté de nombreuses anecdotes et mêle allègrement botanique et dialecte.
Chaque végétal est identifié en alsacien, français, allemand et latin.
Un petit livre vert au service des passionnés de la nature ainsi que du patrimoine linguistique local.

 

voir également sur le réseau des bibliothèques du Haut-Rhin

Langenberg, village disparu / Marc Grodwohl, François Maurer, Serge Massini . – Mémoires du Kuckuckstei, 2014 . – Bulletin n° 9

 

Slangenbergur les hauteurs des communes de Gueberschwihr, Voegtlinshoffen et Hattstatt, le temps n’a pas réussi à effacer les traces des anciennes activités humaines qui s’y sont succédées.
Les villages disparus alimentent l’imaginaire et celui de Langenberg situé dans un territoire qui fut le théâtre de nombreux conflits depuis le moyen âge n’échappe pas à cette règle.
Né de la passion d’une poignée de chercheurs, cet ouvrage richement illustré, parvient à arracher à l’oubli quelques traces de la vie rurale de cette partie de la montagne alsacienne.
Il constitue un jalon important de la compréhension de notre environnement, de son histoire et de l’histoire de                                                                nos paysages.
Cette étude n’aurait pas été possible sans le recours à une exceptionnelle documentation, cartes anciennes, mais aussi la couverture aérienne lidar du site réalisée par le département du Haut-Rhin.

voir également sur le réseau des bibliothèques du Haut-Rhin

13 mai 1908 : une inauguration mouvementée / Bernadette Schnitzler en collab. avec Jean Favière. – Le Verger, 2013.

arton425Surplombant la plaine d’Alsace, le château du Haut-Koenigsbourg tel que nous le voyons de nos jours fut l’objet d’une restauration très médiatisée au début du vingtième siècle. Le 13 mai 1908, les festivités prévues pour son inauguration se déroulèrent sous des trombes d’eau en présence de l’empereur Guillaume II.
L’objet de ce 1ier Cahier du Haut-Koenigsbourg est de faire revivre cette manifestation hautement politique et marquée par les nombreuses polémiques qui durèrent tout le long des huit ans de travaux.
Les caricaturistes célébrèrent l’évènement à leur manière, tandis que la presse allemande et française s’en fit largement l’écho.
Bernadette Schnitzler est conservatrice aux Musées de Strasbourg et auteur de nombreuses publications sur l’archéologie en Alsace. Pour cette publication, elle a collaboré avec Jean Favière, conservateur honoraire des Musées de Strasbourg.

voir également sur le réseau des bibliothèques du Haut-Rhin

Le lac du Schiessrothried : Richard Edmond Schalk. – Colmar (68000) : J. Do Bentzinger, 2014.

imagesCA8R288GCe livre est né de la passion d’un homme, le docteur Richard Edmond Schalk, Médecin-chef aux hôpitaux civils de Colmar et membre de la Société d’Histoire du Val et de la Ville de Munster.
Niché au pied du Hohneck, à l’emplacement d’une ancienne tourbière, le site du lac artificiel du Schiessrothried offre aux marcheurs des paysages d’une surprenante beauté.
Cet ancien verrou glaciaire abrite des milieux naturels d’un grand intérêt écologique.
Emaillé de souvenirs personnels de l’auteur, cet ouvrage est une invitation à découvrir ce lac vosgien et son environnement exceptionnel.

voir également sur le réseau des bibliothèques du Haut-Rhin

Ligue pour la protection des oiseaux Alsace

Pour tous les amis des oiseaux, la Ligue pour la protection des oiseaux a développé ce site très complet.
De nombreux aspects de la protection des oiseaux y sont exposés. Des onglets facilitent l’accès à l’information.
La cohabitation avec la faune sauvage, l’observation des oiseaux en Alsace, l’aide aux oiseaux y sont les principaux thèmes abordés.
La page d’accueil propose de nombreux articles et des informations sur les manifestations touchant à l’ornithologie.          http://alsace.lpo.fr/

D25-Ligue pour la protection des oiseaux.doc